Les douches italiennes désormais obligatoires

Le 1er janvier, une disposition législative (prévue dans la loi Elan) est entrée en vigueur. Afin de réduire le nombre d’accidents de personnes âgées ou à mobilité réduite, les pouvoirs publics ont rendu obligatoire l’installation de douches italiennes dans les nouveaux immeubles. Ils estiment en effet que ces douches installées de plain-pied, sans marche et en continuité avec le sol, vont réduire drastiquement les trop nombreux accidents. Un arbitrage délicat a dû être rendu : ce type de douche augmente la sécurité physique, certes, mais augmente aussi la sinistralité et les dégâts des eaux (e.g. inflitrations), selon l’AQC (Agence de construction qualité – rapport de juin 2019). Le coût d’une douche italienne serait également trois fois plus important. Quelques batailles de lobbying ont donc eu lieu, l’Association des paralysés de France étant par exemple favorable à cette mesure tandis que la Fédération française du bâtiment s’y est montrée défavorable.

La salle de bains : au coeur des innovations

Mais le plus frappant est qu’au moment où cette disposition était discutée et allait entrer en vigueur, l’innovation apportait bien plus de solutions que cet article de loi ! Le Consumer Electronics Show de Las Vegas, en 2018, faisait déjà de la salle de bains un lieu de plus en plus connecté et sécurisé. Au-delà du confort, la santé et la sécurité physique sont aussi de plus en plus au coeur des objectifs des innovateurs, grâce par exemple à des tapis connectés, des contrôles par la voix, des détecteurs de présence, etc. 

Deux mondes parallèles

Ces deux développements (disposition de la loi Elan et CES 2018 / 2019 de Las Vegas) semblent être totalement déconnectés (sans jeu de mots) l’un de l’autre. Il y a là deux univers disjoints, parallèles et imperméables : aucun dialogue entre les pouvoirs publics et ces entreprises qui innovent pour rendre la salle de bains plus agréable et plus sûre. Or, chacun a tout à gagner à mieux connaître les travaux et les objectifs de l’autre : 

  • les élus et les administrations peuvent plus facilement (et efficacement) atteindre leurs objectifs de politique publique grâce aux innovations en cours et envisagées.
  • les entreprises, quant à elles, peuvent plus facilement développer leurs produits et gagner en notoriété (et donc en pénétration de marchés) grâce au soutien des pouvoirs publics.

Le lobbying : développer et cultiver la culture du partenariat

Ce dialogue est essentiel et le lobbying c’est aussi cela : un partenariat (formel ou informel) entre le secteur privé et le secteur public ! Chacun en est bénéficiaire, y compris dans sa propre salle de bains !

Ludovic Espitalier-Noël – www.influences-reputation.bzh

Renforcer sa compétitivité est enfin devenu accessible !L'agence de communication institutionnelle qui casse les codes et vous offre 10% de réduction

Nous voulons que vous puissiez bien plus facilement accéder aux outils qui renforcent votre compétitivité. C'est pourquoi nous avons développé ces formules. Vous ne les trouverez pas ailleurs sur le marché français voire européen : nous avons cassé les codes en terme de transparence, de prix et de service ! 

Et nous vous offrons 10% de réduction si vous souscrivez à l'une de ces formules avant le 30 juin.

libero Aenean commodo eget ut Praesent