Nous avons perdu beaucoup d’argent en ne mettant toute notre énergie que dans notre fédération professionnelle. Nous aurions dû utiliser tous les outils possibles, ce qu’hélas nous n’avons pas fait.

  • Card&Pay est spécialisée dans les paiements électroniques.
  • Filiale d’un conglomérat japonais et employant 60 collaborateurs, son chiffre d’affaires en France ne cesse de croître.
  • Sa réputation est excellente.
  • Elle est membre du Conseil d’administration de la fédération professionnelle de l’industrie des paiements (FPIP).
  • La Commission européenne publie un projet de règlement concernant le secteur des paiements. L’une des 36 mesures avancées (la mesure 28) est très dangereuse pour Card&Pay : obligation, sous peine d’amendes, de mettre les technologies récemment développées à la disposition des nouveaux entrants. Les instances européennes veulent en effet accélérer l’innovation et accentuer la concurrence au profit du consommateur final.
  • La FPIP se réunit pour développer une réaction commune.
  • Card&Pay se déclare ouvertement contre la mesure 28. Elle reste seule et isolée.
  • En fait, obtenir un accord de tous les membres sur tous les articles du projet de règlement européen s’avère fort délicat. Chacun cherche d’abord son propre intérêt, sous couvert d’intérêt général.
  • Entretemps, convaincus par la Commission, le parlement européen ainsi que les Etats membres se sont exprimés en faveur du projet de réglement. Il est dorénavant impossible à Card&Pay d’intervenir : les décideurs publics ont tous validé leur position finale. Toute tentative d’influence, même de dernière minute, serait vouée à l’échec.
  • Card&Pay n’a voulu compter que sur une structure collective. Elle s’est refusée à agir seule.
  • Dans les faits, et malgré sa bonne image, aucun réseau, aucune organisation ne s’est montrée disposée à partager ses préoccupations.

L’entreprise a malheureusement surestimé le poids politique de sa fédération professionnelle et de son réseau. Elle sera donc obligée de mettre ses technologies à disposition des nouveaux acteurs, ses concurrents directs. Ceux-ci vont tirer profit de millions d’euros d’investissements sans les avoir payés. Et Card&Pay sera dans l’incapacité de bénéficier de ses propres innovations autant qu’elle l’aurait voulu. Son résultat prévisionnel sera revu à la baisse, tout comme ses perspectives de croissance.

Renforcer sa compétitivité est enfin devenu accessible !L'agence de communication institutionnelle qui casse les codes et vous offre 10% de réduction

Nous voulons que vous puissiez bien plus facilement accéder aux outils qui renforcent votre compétitivité. C'est pourquoi nous avons développé ces formules. Vous ne les trouverez pas ailleurs sur le marché français voire européen : nous avons cassé les codes en terme de transparence, de prix et de service ! 

Et nous vous offrons 10% de réduction si vous souscrivez à l'une de ces formules avant le 30 juin.

efficitur. Curabitur ante. quis libero felis pulvinar